lundi 4 décembre 2006

Le Stollen nouveau est arrivé

Il y a quelques semaines, certains d'entre vous ont dû fêter l'arrivée du Beaujolais nouveau. Même si j'ai pris la grande décision de goûter à certains liquides qui jusqu'alors étaient totalement étrangers à mon gosier, je n'en suis pas encore au point de boire du Beaujolais nouveau. D'ailleurs, je ne suis pas sûre d'arriver un jour à cette étape dans mon initiation aux breuvages alcoolisés...
Donc, puisque je ne fête pas le Beaujolais nouveau, j'ai décidé de fêter le Stollen nouveau ! La fête du Stollen nouveau, c'est le jour qu'on veut, y a pas de date arrêtée et on peut même le fêter plusieurs jours de suite si on en a envie. La seule condition, c'est que ce soit en fin d'année, à l'approche (plus ou moins proche) de Noël.
Vous vous souvenez peut-être de la version originale que je vous avais présentée l'année dernière pour Noël. Ces dernières semaines, je me suis refait la main dessus - notamment pour en porter un à ma chère Cléa lors d'une virée grenobloise. Puis, une fois que j'étais rodée pour le pliage des langes du petit Jesus, j'ai décidé de créer le cru 2006.
Alors, j'ai ouvert les placards et j'ai réfléchi 5 minutes.
Résultat, le Stollen 2006 sera fait de cranberries (il semblerait que ces petites baies soient à la mode en ce moment) et de pavot, avec toujours du massepain (je pense qu'aucun cru n'y échappera !), des raisins, des écorces d'orange et des épices bien sûr.




Stollen 2006
Pour un gros Stollen
120 ml de lait
40 g de levure du boulanger fraîche
305 g de farine (60 + 220 + 25)
50 g de sucre en poudre
125 g de beurre
2 pincées de sel
1 jaune d'oeuf
120 g de raisins secs
60 g de cranberries séchées et sucrées
30 g d'écorces d'oranges confites
70 g d'amandes
5 cl de rhum
15 cl de jus de clémentine
30 g + 1 c. à s. de graines de pavot
160 g de massepain
3 gouttes d'huile essentielle de mandarine
sucre glace pour décorer
Epices :
1 c. à c. de graines de cardamome réduites en poudre
1/2 c. à c. de vanille en poudre
1 c. à c. de cannelle en poudre
3 clous de girofle réduits en poudre

La veille, faites tremper les raisins, les cranberries et les écorces d'orange dans le rhum et le jus de clémentine.
Sortez tous les ingrédients à l'avance pour qu'ils soient à température ambiante au moment où vous vous lancerez. Coupez le beurre en petits morceaux.

Préparez la pâte levée :
Faites tiédir 120 ml de lait dans lequel vous dissoudrez la levure.
Dans une terrine, versez 60 g de farine, formez un puits et versez-y le lait et la levure. Mélangez bien et laissez reposer 20-25 minutes dans un endroit tiède.

Dans une seconde terrine ou dans le bol de votre mixeur si vous en avez un, mélangez 220 g de farine, le sucre, le beurre, le sel, les épices et le jaune d'oeuf.

Incorporez la pâte levée à l'autre pâte et pétrissez l'ensemble.
Prélevez environ un tiers de la pâte, ajoutez-y 25 g de farine, pétrissez, formez une boule. Etalez cette pâte finement (2-3 mm) en ovale, sur votre plan de travail fariné.

Prélevez 3-4 c. à s. du jus de macération des fruits secs et incorporez-les au massepain avec 3 gouttes d'huile essentielle de mandarine et 1 c. à s. de graines de pavot. Formez un boudin.
Dans les 2/3 de pâte restante, incorporez les raisins, les cranberries, les écorces confites , les amandes grossièrement hachées et le reste du pavot. Répartissez cette pâte au centre de la pâte étalée. Enfoncez le centre de la pâte aux fruits pour former un creux dans lequel vous logerez le boudin de massepain.


ça, ce sont les mini-stollen 2005,
mais la technique reste la même

Enveloppez la pâte aux fruits en veillant à ce que ce soit bien étanche.


Le pliage du maxi-Stollen 2005


Retournez le Stollen et donnez lui sa forme bien particulière en enfonçant légèrement la pâte sur un côté, sur toute la longueur.



Déposez le Stollen sur la plaque du four garnie de papier sulfurisé. Laissez reposer une heure.
Préchauffez le four à 200°C et enfournez pour 30 à 35 minutes jusqu'à ce que le Stollen soit doré.
A la sortie du four, laissez refroidir avant de saupoudrer de sucre glace.

En théorie, bien emballé et conservé dans un endroit frais, le Stollen 2006 (comme le 2005 d'ailleurs) se conserve 3 bonnes semaines. En effet, les puristes le préparent début décembre pour le déguster à Noël. Pour ma part, j'ai toujours du mal à mettre ce genre de théories en pratique...

27 commentaires:

catoche a dit…

J'avais déjà vu ta recette qui me parait excellente.
J'essaierai !

Annellénor a dit…

Hum ! Très alléchant, je n'en ai jamais fait mais ce Stollen est une invitation à !...

clem a dit…

un vrai de vrai stollen ! bravo !

Clea a dit…

Tu veux dire qu'il va falloir que j'en refasse ???? :o)

Elvira a dit…

C'est mon gâteau de Noël préféré entre tous! :-)

sylvieaa a dit…

J'adore ce gâteau mais je n'en ai jamais fait. Je crois que je vais me laisser tenter pas ta recette.

trez a dit…

coucou
j'ai connu ton blog que j'aime beaucoup par celui de cléa pour justement ta fameuse recette de stollen j'avais une petite envie de m'y lancer qui est devenu de plus en plus grande , donc demain sera la fête du stollen chez moi juste une ptite question , peut on utiliser de la levure en poudre ou ça va tout me faire rater??
merci

Mercotte a dit…

aie aie aie je vais jamais y arriver à faire toutes ces merveilles

Tit' a dit…

ach ! le beau stollen ! j'adore ça, le stoillen. mais comme y'a que moi qui aime à la maison, j'en fais pas... :(

aude a dit…

Clea, bien sûr qu'il faut que tu en refasses ! ne serait-ce parce que ton Ludo adore ça !
Mercotte, je t'en ferai un si tu n'as pas le temps. Je ne suis pas encore aussi overbookée que toi !
Elvira, pourquoi ne pas imaginer une version portugaise de ce gâteau... enfin, vous vous avez déjà les pasteis de nata, ça vaut tous les stollen du monde !
Tit', tu devrais justement en faire parce qu'il n'y a que toi qui aime ça chez toi ;^)
Trez, je suppose que tu peux utiliser de la levure déshydratée, mais j'ignore quelle quantité correspond à 40 g de levure fraîche. Peut-être y a-t-il des infos sur ton paquet, sinon, peut-être faut-il demander conseil à un pro de la boulangerie, tiens, peut-être sur le blog Le Pétrin...

coco28 a dit…

hum, je craque devant ta première photo, je n'ai jamais goûté au stollen.

Claude-Olivier a dit…

Bon, ben entre ton stollen et un bojaulais nouveau, il n'y a même pas un millième de seconde d'hésitation, je prends ton stollen... rien que de penser à ce vin, j'ai la bouche qui pique ;-) Par contre je te félicite pour ta recette, il a l'air très très bon, bravo !

Amitiés
Claude

Mademoiselle M. a dit…

To my mind, your recipe has ever been "stolen " !!!

Clochette a dit…

Waouhhhh ta recette est super, tes photos superbes et les explications très sympa, alors je pense que je vais m y mettre...

Bisous et merci

Cocopassions a dit…

Il est superbe. Figures toi que samedi à Treves en Allemagne jai même vu des moules à Stollen avec la forme adéquate. C'était marrant

Thalie a dit…

Coucou Miss épices.
Je ne savais plus le nom de ce "pain à la pâte d'amande"...
Je connaissais mais hélas, je n'aime ni la pâte d'amande ni les raisins secs.
Toutefois, je les ai toujours trouvés très jolis et appétissants malgré tout.
Sans doute un régal pour ceux qui apprécient.
Il est vraiment beau Aude, mais ça, c'était couru d'avance ;o)
BizouX

Anonyme a dit…

Il enrestera bien un petit bout pour le week-end non ???
La bande de gourmands anonymes

anne a dit…

a la maison, le stollen n'a jamais le temps d'atteindre l'âge de 3 semaines!

lilizen a dit…

J'adore ce gâteau. Un scoop : je l'ai toujours raté! l'heure est venue de le retenter !
merci merci !

Anonyme a dit…

chapeau Aude, j'ai à peine eu le temps de te féliciter!
Danielle

nini a dit…

Quel joli stollen, mon fils l'adore!
Je l'ai dejà fait, mais malgré il était extra, il n'avez pas ce petit gout du vrais...quand on utilise la levure de bière...elle ce sent dans le gâteau..moi ça ne me derange pas, mais mon fils, si!Il est dificile....je vais essayer le votre!

Iris a dit…

Superbe, la recette et les photos, comme toujours sur ton blog.

Je reviens de mon habituel visite chez ma maman à Düsseldorf et j'ai pensé très fort à toi en changeant de train à Cologne - et j'ai oublié de ramener un Stollen ce coup-ci...

Mais au retour, j'ai trouvé la souris dans le potage à la Gare de Lyon et je l'ai tout de suite mise dans ma valise, pour la devorer dans le TGV vers mon Sud. Encore felicitation pour la bonne idée et l'excellente réalisation!

Bonnes fêtes, chère Aude, et bonne continuation de tes aventures pas que culinaires.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous et bonnes fêtes de fin d'année!
Récemment arrivée en France, je découvre qu'en Provence, les traditions de Noël sont moins prononcées qu'au Québec. J'ai une épicerie fine et je voudrais pour l'année prochaine proposer aux Arlésiens un Noël du Nord de la France ou même Allemand. M'aideriez-vous à trouver des artisans de qualité qui font des gateaux ou des patisseries typiques de Noël ? comme le stollen par exemple ...Je suis très attirée par vos traditions gastronomiques et les trouvent très riches en histoire.

Merci de vos futurs conseils, et encore bonnes fêtes à tous,
Fanny, de l'épicerie fine Nuances sur Arles

aude a dit…

Fanny, bienvenue sur mon blog ! Envoyez-moi donc un petit mail pour qu'on parle de tout ça en coulisses : aude@epicesetcompagnie.fr

clairel a dit…

à force de le voir je vais le faire un des ces jours !!
Vraiment très appetissant !...

Palaisdeslys a dit…

J'adore le stollen....ta recette est démentielle!!!!

charline a dit…

Très bien expliquée ta recette de Stollen ! Ta recette me fait très envie. Bonne continuation