mardi 25 avril 2006

Un week-end à Lille

Lille, c’est la ville de mes études, des soirées bien arrosées (de jus d’orange) entre copines à danser des rocks endiablés. Lille, c’est la ville de mon premier boulot, des soirées bien entamées par quelques heures supp’ pour terminer les dossiers en retard… Lille, c’est la ville de mes premiers bouquins de cuisine parce qu’à mon premier boulot les gens me connaissaient un peu et m’offraient de beaux cadeaux… Lille, c’est la ville de mes derniers concerts… (je sais, ça n’a rien à voir, mais la nostalgie rappelle plein de trucs qui n’ont rien à voir entre eux).
Enfin, Lille, c’est la ville d’Emmanuèle et de ses gamelles. Et c’est justement à Lille que nous avons décidé de nous retrouver Claire, Emmanuèle et moi pour commencer le printemps par un week-end gourmand (et par un petit rhume des foins pour certaines).




Lille, capitale des Flandres...


Mais alors, me direz-vous, que font trois bloggueuses culinaires quand elles se rencontrent à Lille ?
La même chose que quand elles sont deux, mais à trois. C’est pas plus compliqué que ça.

En bref, voici quelques bribes du programme de ce fabuleux week-end.
Au tout début, échange de cadeaux (nous les filles, on peut pas s’empêcher…). Puis un bon repas et un gros dodo pour prendre des forces pour le samedi.
Le lendemain, petit déjeuner musclé avec confiture de lait à la chicorée et simili-macarons d'Amiens. Ensuite, et ce jusqu’à la fin du week-end, l’escalade gourmande a continué sur sa lancée…
Il se trouve que j’avais un cruel besoin de sirop de violette depuis quelques mois et que je n’en trouvais pas. Claire, elle, cherchait quelques petits cadeaux gourmands à rapporter chez elle. Pour toutes ces bonnes raisons, une petite virée chez Alice Délice s’imposait (comme s'il fallait forcément une bonne raison pour aller chez Alice Délice...). Après avoir passé en revue tous les rayons (2 fois chacun au cas où on aurait loupé quelque chose la première fois) et fait quelques achats bien ciblés, nous sommes reparties vers de nouvelles aventures.
Un petit tour chez Meert pour les gaufres et pour le cadre. Ensuite, il nous suffisait de traverser la rue, de marcher quelques dizaines de mètres (en jetant un oeil amoureux à la boutique de Philippe Olivier au passage, vous savez, le fromage sans nom, c'est lui), et de pousser la porte de chez Guillaume Vincent pour faire crépiter nos papilles avec son chocolat qui pétille.

Emmanuèle et moi avions pris nos habitudes aux Compagnons de la Grappe à notre première rencontre, c’est donc là que nous avons déjeuné encore une fois et Claire a pu profiter des effluves de passiflore en plein soleil pendant tout le repas (c’est bon pour le rhume des foins, il paraît…). Les filles ont mangé un truc tout léger (cliquez et vous verrez ce que j’appelle tout léger !), elles avaient donc encore un peu de place pour le dessert. Dagniaux n’étant pas bien loin du restaurant, on a décidé de prendre une petite glace. Etant en manque de violette depuis trop longtemps, j’ai dû prendre une boule de glace à la violette, sinon, j’aurais été capable d’entamer mon sirop au goulot sur la Grand’ Place. Après, on s'est baladé pour profiter de la beauté de la ville et du temps. Ça, c’était samedi…

Dimanche, un petit bain de foule au marché de Wazemmes était de rigueur. Bousculades, festival de couleurs et d’odeurs, mélange des genres et des gens : Wazemmes quoi ! On a profité d’avoir notre Cléa sous la main pour explorer les allées d'un magasin de produits asiatiques. On a aussi dévalisé Roselyne, la dame aux confitures (la confiture de lait à la chicorée, c’est elle, mais elle fait aussi de la gelée de pomme à la violette, c'est dire si c'est quelqu'un de bien).

Ce week-end nous a aussi donné plusieurs occasions de cuisiner à trois (j’avais jamais fait, c’est plutôt sympa quand on se décoince un peu - je parle pour moi !).
Pour nous faire encore plus regretter de la quitter, Manoue a osé nous faire son ch’ti crumble au Maroilles (j’en suis encore toute chose !). Et puis évidemment, on ne peut terminer un merveilleux week-end à Lille qu’en mangeant un Merveilleux

Qu’est-ce que j’oublie encore ? quelques coups d’œil émerveillés à la collection de bouquins de cuisine de notre chère Manoue, quelques fou-rires, quelques cadeaux encore, quelques photos d’assiettes bien colorées...

Pour ceux à qui ça aurait échappé, ce petit week-end était placé sous les signes de la gourmandise, de la bonne humeur et... de la violette !
C'est pourquoi aujourd’hui, en souvenir de ce fabuleux week-end en bonne compagnie, je vous propose deux recettes dont une à la violette pour faire plaisir à deux gourmandes hors pair.




Celles-ci ne sont pas à la violette !


Madeleines à la violette
Pour env. 20 madeleines
80 g de beurre mou + un peu pour les moules
80 g de farine + un peu pour les moules aussi
70 g de sucre glace
1 c. à c. rase de levure
3 oeufs
7 c. à s. de sirop de violette


Coupez le beurre en morceaux et travaillez-le au fouet pour obtenir du beurre pommade.
Cassez les oeufs dans un saladier. Ajoutez le sucre glace en fouettant. Ajoutez la farine et la levure tamisées sans cesser de remuer.
Ajoutez ensuite le beurre puis le sirop en mélangeant bien.
Laissez reposer la pâte 3 heures au frais.
Préchauffez le four à 220°C.
Beurrez généreusement et farinez les moules à madeleines (sauf si vous avez des moules en silicone). Remplissez-les avec env. 1 c. à c. bombée de pâte par moule.
Enfournez.
Au bout de 3 minutes, baissez la température du four à 200°C. Prolongez la cuisson 11 - 12 minutes jusqu'à ce que les madeleines soient dorées.
Démoulez à la sortie du four.

Madeleines à la lavande
Pour env. 20 madeleines
80 g de beurre mou + un peu pour les moules
80 g de farine + un peu pour les moules aussi
80 g de sucre glace
1 c. à c. rase de levure
3 oeufs
2 c. à c. rases de fleurs de lavande séchées


Procédez comme dans la recette ci-dessus.

Pour terminer, quelques adresses, après, je vous laisse tranquilles.
Pour tous ceux qui aimeraient pétiller des papilles, ou pour ceux qui sont curieux tout simplement :

Chocolatier Guillaume Vincent
12 rue du Curé Saint Etienne
59000 Lille


Cet été, n’oubliez pas de manger des glaces :

Glacier Dagniaux
Grand’ Place
ou encore :
105 rue Saint André
59800 Lille

Si avant le dessert, vous avez envie de fromage…

Fromager Philippe Olivier
3, Rue du Curé Saint Etienne
59800 Lille

Une boutique incontournable :

Alice Délice
5 rue Esquermoise
59800 Lille

20 commentaires:

Sophie a dit…

haa lille que de souvenirs (casiment les mêmes)! J'adore, j'y ai vécu deux ans et je ne demande qu'une chose: y retourner!

Alicia a dit…

Quel weekend !!!! Et quelles gourmandes les filles, chanceuses !

Papilles et Pupilles a dit…

quelle bonne journée ! On sent le plaisir que tu as eu à revivre tout cela en nous le racontant.

Reinefeuille a dit…

très sympa ce genre de WE !

Marmitedecathy a dit…

Quel plaisir ces rencontres! et quel plaisir d'en lire le récit ! ayant habité 3 ans à Lille, ton récit me rappelle plein de choses.. Parc ontre je n econnais pas Alice Délices, à te lire, j'ai envie de connaitre.

Fabienne a dit…

Quelle belle idée originale que ces madeleines ....

MarieT a dit…

Comme tu parles bien de Lille ! J'y suis encore et tu m'as donné quelques adresses de boutiques que je ne connaissais pas encore. Je vais donc pouvoir explorer ! Je ne suis pas native de cette ville, mais je l'ai pleinement adoptée !

Manoue a dit…

Tu sais que tu reviens quand tu veux, notre maison t'est ouverte,
avec ou sans violettes !
Merci de m'avoir fait revivre ces bons moments...
Je t'envoie quelques photos !
Baisers qui reviennent de La Panne !
Manoue

Elvira a dit…

Même pas un tout petit trait de vodka, dans le jus d'oranges...? ;-)

Gracianne a dit…

Sympa ce weekend. J'aime bien Lille, j'y suis allee souvent en tant qu'etudiante, c'est une ville pleines d'atmosphere. Tu aurais du me dire que tu cherchais du sirop de violette, j'en ai une bouteille a la maison, je ne savais pas quoi en faire. Maintenant je sais.
Tu peux participer au jeu des fleurs de Leeloo, du blog Quoique, avec cette recette.

mercotte a dit…

Si j'ai bien compris je dois te faire un dessert avec de la violette pour le prochain WE!!! superbe promenade entre gourmandes, comme je disais à Claire, je ne connais absolument pas Lille mais ça donne vraiement encvie d'y aller, les premières photos sont quand même dépaysantes non?

Clea a dit…

Arff, merci, je me souvenais plus du nom du chocolatier qui crépite !!

Leelooo a dit…

J'adore la violette et la lavande aussi d'ailleurs ! Tu ne veux pas participer au concours avec cette recette ? Le voici : http://quoique.canalblog.com/archives/2006/04/28/1746431.html.

Leelooo a dit…

L'adresse n'est pas complète ... la voici :

http://quoique.canalblog.com/archives/2006/04/28/1746431.html

romarine a dit…

de la confirture de lait à la chicorée??? miam miam je ne connais pas mais ca me donne nevie....

je suis sur Lille, ou puis-je la trouver???

merci et longue vie à ton blog!

aude a dit…

Romarine, tu peux trouver Roselyne et ses confitures tous les dimanches à Wazemmes, dans la partie brocante du marché, tout près du parvis de l'église St Pierre St Paul.

Anonyme a dit…

ha la violette, ma fleur préférée, si tu as d'autres recettes, je prends...Je connais bien Alice Délice. On trouve de beaux ustensiles et de bons produits: huile de pistache, d'argan, épices, sirop de mimosa, pomme d'amour. Je prends un cours tous les mois avec le Chef qui est super sympa et de surcroît mignon alors les filles célibataires... les cours vont de 25 E tout compris à 69 E pour la terrine de foie gras (sur 2 jours)je vous le recommande, magasin situé au coeur de Lille près de la grand place. Il y a également des démonstrations de plat tous les jours

T. a dit…

Trop mignon cet article !! :)

marion a dit…

Coucou aude, je ne te connais pas, mais à travers ton blog, je me sens un peu proche de toi, il faut dire Que mon conseiller attitré en cuisine et musique y contribue.
G testé ta recette de madeleines à la lavande, merci emmanuel qui m'a fourni la lavande, élement essentiel.
Mais G fait des variations, beurre salé, lavande broyée et zestes de citrons, pas mal je dois dire, mais le moelleux se casse avec le beurre salé je pense hum facheux...
Merci de cette recette, mon futur mari cuisiner et moi on c'est bien régalé, promis emmanuel je t'en garde lors de la prochaine fournée.
;-))

lory a dit…

elles sont très jolis tes madeleines!