vendredi 22 décembre 2006

Y a pas de doute, Noël approche !

Cette année, la mode est aux cadeaux gourmands et encore plus aux cadeaux gourmands faits maison avec nos petites mimines ! Moi qui n'ai pas pour habitude de suivre les modes, je fais une exception bien volontiers car celle-là me plaît beaucoup. Après avoir cherché des idées sucrées, salées et épicées, et surtout après avoir jeté un œil au calendrier (oh, mais on est le 22 décembre ! déjà ?!), j’ai choisi de préparer des petites choses rapides en composant avec ce que j’avais dans mes placards afin de m'épargner les bains de foule de fin d’année dans les magasins (j’y peux rien moi, si je suis plus à l’aise dans ma p’tite cuisine ou en plein air qu’au milieu du rayon traiteur assailli par des gens qui veulent manger tous la même chose au même moment).
J'ai failli refaire les truffes au curry de l'année dernière mais je me suis dit que ça ne plairait peut-être pas à tous les palais à qui j'allais offrir mes petites friandises. Alors j'ai opté pour une valeur sûre en matière de chocolats : les mendiants. En plus, c'est pas trop compliqué à réaliser. Il suffit d'avoir le bon matériel : du bon chocolat de couverture et un thermomètre (pas celui de la salle de bain) afin de tempérer le chocolat correctement pour qu'il reste brillant une fois re-solidifié. Après, on laisse libre cours à son imagination (débordante ou limitée par ce qu'on a dans les placards).


Mes garnitures 2006 :
pignons de pin, amandes et sésame torréfiés,
pavot bleu,
raisins secs, écorces d'orange et pistaches confites,
brisures de crêpes dentelle,
thé matcha et curry (il y aura bien un ou deux curieux téméraires qui se risqueront à goûter les quelques mendiants au curry qui se cachent au milieu de la boîte...).


Pour les novices en chocolat (comme moi ! j'ai quand même le droit de faire partie des novices, c'est pas parce qu'on en mange beaucoup qu'on maîtrise la bête...) qui se demandent comment le tempérer, voici une des méthodes données par le Larousse du chocolat et légèrement modifiée avec les précieuses infos données par miss Valrhona (merci Julie !) :

Préparez un récipient avec de l'eau fraîche et quelques glaçons.
Hachez finement du chocolat de couverture. Mettez les 2 tiers à fondre au bain-marie. Mélangez doucement avec une cuillère en bois.
Quand le chocolat est complètement fondu, surveillez la température. Quand elle atteint 53-55°C pour le chocolat noir ou 43-45°C pour le chocolat au lait ou encore 40-42°C pour le blanc, retirez du bain-marie et ajoutez le tiers de chocolat restant. Mélangez pour faire fondre le chocolat ajouté.
Placez le chocolat fondu au-dessus du récipient d'eau fraîche que vous avez préparé. Remuez de temps en temps en surveillant la température.
Quand elle atteint 27°C, remettez le chocolat sur le bain-marie. Remuez car le chocolat risque de figer sur les bords.
La température ne doit pas remonter au-dessus de 30-32°C pour le chocolat noir ou 28-30°C pour le chocolat au lait et le blanc. C'est à ces différentes températures qu'on peut travailler les différents chocolats.

Pour les mendiants, prélevez une cuillérée (à soupe ou à café selon la taille de mendiants que vous souhaitez), versez-la sur une feuille de papier guitare (ou un papier plastique pour recouvrir les livres), étalez un peu avec le dos de la cuillère. Répartissez les fruits secs, les fruits confits et les épices de votre choix dessus et laissez prendre dans un endroit frais. Une fois pris, les mendiants se détacheront facilement de la feuille.
Conservez dans une boîte hermétique dans un endroit frais.

8 commentaires:

Bahia a dit…

je t'en piquerais bien quelques uns
ils sont super ;)

Mamina a dit…

C'est noté... je ne refuserai pas ça pour le jouir de l'an...
Bonnes fêtes.

Thalie a dit…

ah ben moi je me plaindrais même s'il n'y avait pas de truffes au curry, voyons Aude ;o)
Je vais faire quelques chocolats mais malgré ta jolie méthode de tempérage laroussienne et julienne/valrhonnienne, je ne suis pas plus avancée car je n'ai pas de thermo-sonde ou thermomètre... sauf celui de la salle de bain ;o) lol
Alors que faire... et vu le semi-échec des chocolats du 9 décembre - ils avaient blanchi dès le lendemain, mais quand je dis blanchi, c'est blanc de blanc ! - je ne suis pas trop encouragée.
Penses-tu que le doigt, la bonne volonté et l'instinct pourraient suffire ? ;o)
Je t'embrasse et te souhaite un Joyeux Noël.
Bizz

Mercotte a dit…

bravo pour le tempérage et pour les différentes sortes de mendiants, c'est super !
Bizzz

Soho (Chocoholic) a dit…

Bravo pour la variété ! c'est très tentant !

confituremaison a dit…

Quelle creativite, c'est trop beau!

Anonyme a dit…

et c'est trop bon!
danielle

hector 06 a dit…

Tout cela a l'air très bon! Dommage que je sois beaucoup trop loin pour en profiter. Et quel courage!!!