lundi 25 décembre 2006

Un philosophe pour Noël !

En souvenir de la gastro anticipée qui m'a battue à plates coutures il y a 15 jours (soit juste avant la virée restau avec les pralines, ça tombait bien), je me préparais à un petit réveillon raisonnable, sans excès, bouquinage au lit à 22h et dodo à 22h30 afin de laisser toutes ses chances au Père Noël pour accomplir sa tournée sans encombres (avec parcours fléché depuis le centre-ville jusqu'à mon mini-sapin et son armée de charentaises et chaussettes taille 50 prêtes à être remplies). J'ai finalement dû changer mes plans !

Voilà qu'il y a quelques jours, un pensionnaire à 4 pattes a élu domicile chez moi ce qui a légèrement perturbé mon programme. Mais commençons par le commencement...
Après un long voyage en voiture enfermé dans une petite boîte, mon invité est arrivé dans sa résidence de vacances (chez moi autrement dit !). Il lui a fallu une petite période d'adaptation à ces nouveaux murs, période qu'il a passée sous le joli plaid qui cache mon simili-canapé, sans montrer l'ombre d'une moustache. Et un jour, Raoul, c'est son petit nom, s'est enfin décidé à sortir de sa cachette pour entamer une étude poussée de l'individu lui servant de cat-sitter pour une dizaine de jours.
Ça fait donc plusieurs jour que cette petite boule de poils me regarde de travers alors que je m'affaire en cuisine affublée d'un tablier blanc plus tout à fait immaculé, me trémoussant sur des airs de Barry White (sans doute une séquelle de ma période Ally Mc Beal), une cuillère en bois à la main en train de réaliser ce genre de petites choses :




Ce cher Raoul a l'air de se poser un certain nombre de questions sur moi (et ma santé mentale) et j'ai même pensé un moment qu'il me prenait de haut avec ses airs de chat bien élevé. Samedi, j'ai même détecté un soupçon d'exaspération dans ses miaulements quand après avoir écouté l'émission CO2 mon amour de Denis Cheissoux j'ai essayé de le convaincre de l'existence des elfes et des lutins dans les forêts enchantées...
Bien que j’aie fait mon maximum afin d’égayer le quotidien de mon colocataire intérimaire en cette fin d’année 2006, je dois bien avouer que j’essuie un échec total dans toutes mes tentatives de divertissement.
Moi qui croyais qu’on allait plutôt bien s’entendre lui et moi puisqu’on avait au moins un point commun : mon invité se trouve être un bloggueur comme moi. A priori, on avait plus de chances de s’entendre qu’une bloggueuse et un chat de gouttière. Mais il faut préciser que Raoul est un chat bloggueur certes, mais c’est avant tout un chat philosophe. Alors avec mes discussions au ras des casseroles, on comprend qu’il puisse s’ennuyer en ma compagnie.
Enfin, comme je ne tenais pas à ce que le sosie de Félix le chat rentre chez lui désespéré en racontant combien on s'ennuie chez miss épices pendant les vacances de Noël, j’ai changé mes projets de réveillon afin de rattraper le coup. Réalisant subitement combien ces derniers jours avaient dû être un calvaire pour lui et soucieuse de redorer mon image à ses yeux, plutôt que de lui faire subir une ultime séance de chasse à la boule de Noël ou un spectaculaire lancer de guirlandes, j’ai décidé de caresser mon philosophe dans le sens du poil.

Hier donc, après un mini-réveillon tranquillou au menu improvisé avec les fonds de frigo, j'ai terminé la soirée avec mon ami le chat, patte dessus, bras dessous, autour d’une tisane elfique et des croquettes croquantes (la tisane, c'était pour moi, les croquettes, pour lui, je précise). Nous avons passé la nuit à refaire le monde, nous avons parlé mulot et échangés nos recettes de croquettes dans la joie et la bonne humeur.
Pendant que Raoul et moi nous racontions nos histoires de souris, j'espère que vous avez passé un bon réveillon et je vous souhaite aujourd'hui un joyeux Noël !



"bah, où sont les cadeaux ?!"

8 commentaires:

Iris a dit…

Te voilà en bonne compagnie - mais dis: est-ce que cet ignorant préfère vraiment les croquettes aux petits gâteaux maison de ton assiette de Noël? Bon, tant mieux pour toi et tes amis - moi, tout ce choix me donne envie!

Bon fin d'année et au plaisir peut-être de te voir l'année prochaine dans le Midi et notre petite vallée de Lisson!

marion a dit…

pour noël mes chats ont eu droit ... à un coup de brosse ! ils étaient moyen contente et je suis sûre qu'ils auraient préféré entendre parler de cuisine :o)
Joyeux noël Aude !!!

à la louche! a dit…

Un très joyeux !
On a fêté dignement les fêtes de noel hier soir : huitres, foie gras maison avec confiture de figues maison, (recette du foie gras sur mon blog http://www.a-la-louche.com ) Dinde farcie farce forestière, bûche maison (bientôt sur le blog!)
Et ce midi c'est reparti!
Digedril!! Vite!

Encore un joyeux Noel!
Maud
PS : Si tu souhaite un échange de liens : email + adresse de ton site + lien vers a la louche à fellous.maud@neuf.fr
http://www.cravate-avenue.com

elis a dit…

quelle belle histoire pour ce jour de Noël! pleine d'humour et de finesse
merci j'ai beaucoup aimé

frederique a dit…

les chats c'est très énigmatique ,mais tellement interressant ,bonnes fêtes à toi !

Raoul a dit…

Il ne sera pas dit que je suis ignorant et que je ne sais pas distinguer une croquette d'un croquant aux pralines épicées...

Chère Aude, je suis toujours un peu grognon de me balader dans les boîtes mais je ne peux que m'incliner devant ton accueil et ta compagnie !

Mrrrr

Imen a dit…

Il a l'air tout mimi ce petit chat. Ton assiette de biscuits est superbe, j'adore ces petites spirales!

Mijo a dit…

Aude,

Je pensais que tu avais fermé ton blog car je ne pouvais plus y accèder !!!

Si tu veux de la compagnie pour cuisiner avec du Barry White à fond les Watts, fais-moi signe, ça m'arrive de temps à autre.

Caresses à Raoul. Miaouuuu mon joli et bises à toi.