jeudi 27 juillet 2006

A boire ou à manger bien frais !

Il y a quelques semaines, j'ai goûté à une boisson espagnole fabriquée avec les tubercules de souchet. Cette boisson douce et sucrée qu'on appelle horchata de chufa en espagnol m'a furieusement rappelé le sirop d'orgeat dont je raffolais étant petite (d'ailleurs, j'aime toujours ça, pourquoi je parle à l'imparfait tout d'un coup ?!) . Du coup, je suis allée me renseigner sur ce fameux souchet qu'on appelle aussi amande de terre ou chufa en V.O.. Et bien sachez que le souchet est une plante de la famille des Papyrus, d'ailleurs certains souchets servent à fabriquer du papier. Cette plante fait de longues tiges vertes comme vous pourrez le voir ici. Et avec les tubercules, on peut faire du lait végétal, très nourrissant et bourré de vitamines C et E, de phosphore, de calcium, de magnésium et de fer. Il existe différentes sortes d'horchata puisque ce terme désigne une boisson d'origine végétale en général. Ainsi, vous pouvez trouver de l'horchata d'orge, d'amande, de souchet ou encore de riz.
L'horchata de chufa (roulez le "r" et appuyez le "t" si vous voulez passer pour quelqu'un qui s'y connaît !) se boit bien fraîche en général. Mais vous me connaissez, je ne pouvais pas me contenter de boire l'horchata comme tout le monde... il fallait que j'en fasse un dessert. Alors voilà comment est née une recette farfelue (mais très savoureuse) de panna cotta à la mode de Valence. Pourquoi Valence ? Parce que !
En fait, le climat et le sol sableux autour de Valence sont particulièrement favorables à la culture du souchet. Du coup, dans cette région, on boit beaucoup d'horchata de chufa, parfois avec de la glace pilée ou de la glace au chocolat et souvent accompagnée de fartons, sortes de petites brioches allongées. Il paraît même qu'on a le droit de faire faire trempette aux fartons dans l'horchata et que ce n'est même pas mal poli.
Pour ceux que ça tente et qui n'habitent pas en Espagne ni dans une région frontalière, pas de panique, il paraît que l'on trouve de l'horchata aux rayons produits étrangers de certains supermarchés. Et je pense que certains épiciers au courant de ce qui est bon devraient avoir ça en réserve.



Panna cotta à la mode de Valence

pour 4-5 personnes
20 cl d'horchata de chufa
20 cl de crème fleurette
40 g de sucre
2 feuilles de gélatine
8 abricots secs
2 c. à s. de pignons de pin
1/2 c. à c. de cannelle en poudre
2 c. à s. d'eau de fleur d'oranger
1 c. à c. de miel


Faites tremper la gélatine dans un peu d'eau froide.
Coupez 4 abricots secs en petits morceaux et répartissez au fond des verres.
Versez l'horchata, la crème et le sucre dans une casserole. Faites chauffer et dès les premiers frémissements, coupez le feu.
Sortez les feuilles de gélatine de l'eau et essorez-les bien. Ajoutez-les au mélange encore chaud et laissez-les se dissoudre.
Répartissez dans les verres et laissez prendre les crèmes au réfrigérateur pendant minimum 3h.
Hachez les pignons grossièrement, coupez les derniers abricots secs en petits morceaux. Versez les fruits secs dans une petite casserole. Ajoutez la cannelle, le miel et l'eau de fleur d'oranger.
Juste avant de servir, faites chauffer ce mélange une minute sur feu doux. Répartissez sur les crèmes et servez aussitôt.

14 commentaires:

veronica a dit…

ah oui on peut parfois en trouver au monoprix de la croix rousse
merci pour la recette

Laurange a dit…

Ton idée n'est pas si farfelue : au Mexique, on fait aussi des gélatines de horchata (mais cette horchata là est faite avec du riz, le souchet est inconnu au bataillon !)

Papilles et Pupilles a dit…

Tout à fait inconnu.

Fincasor twillartee a dit…

Eh ben même que moi j'ai réussi à en faire pousser à Lyon des souchets, chez ma copine Marine Marine à Vaise. Dans un petit jardin qui n'existe plus.
Les semences venaient du burkina Faso où on les appelle pois sucrés et où on les mange crus et frais directement sur le marché (en tout cas c'est ce que j'ai faitr moi…)
Et j'ai encore en réserve presque toute ma (maigre) récolte pour la planter l'an prochain dans mon nouveau jardin (parait que ça se conserve des années)
Et l'orTchata de Tchuffa est en effet excellente !

Mercotte a dit…

et bien dis donc on apprend des choses extra avec toi ! j'attends la photo pour plus de précisions

Alhya a dit…

mummmmmm! voilà ce que m'inspire dans la seconde la lecture de ton billet, bon, je sais on fait plus littéraire! mais c'est expressif, non???

Véronique a dit…

Hmmm... J'adore l'horchata! A Barcelone - je ne connais pas Valence - j'en ai bu dans une horchateria où les habitants du quartier venaient avec leurs pichets vides qu'ils faisaient remplir. Je ne connaissais pas le nom français de la chufa: Merci! La recette me tente.

Manouche a dit…

J'habite à Barcelone et on trouve de l'Horchata à chaque coin de rue... Merci pour la recette qui apporte du nouveau !

milie a dit…

J'aime beaucoup l'orchata, mais c'est surtout mon chéri (qui me l'a fait découvrir) qui en est dingue! je lui ferait ta recette, elle à l'air extra!

jp a dit…

merci
il y a du souchet dans le jardin
j'étais persuadé qu'on le mangeait uniquement grillé comme des arachides

Mercotte a dit…

merci pour la photo, bon....je ne suis pas plus avancée mais elle est bien belle !!

mrsbloom a dit…

Envie d'essayer, bien sûr, en surmontant mon problème avec la gélatine...
La horchata est l'une de mes boissons préférées, mais la marque qu'on trouve en général en France n'est pas fameuse, et de toutes façons pasteurisée. Quelle est celle que tu as utilisée ? Peut-être n'est-ce pas possible de le dire ?
De mon côté donc, recherches en cours, dessert peut-être en cours. Un clin d'oeil gourmand... Merci de cette belle idée.

daniela a dit…

recette original et très belle photo!
j'ai gouté l'orchata dans un petit resto mexicain a LA et j'aurai voulu avoir la recette..
merci alors!
en italie on appelle ORZATA le boisson preparé avec le lait d'amandes.
Petit suvenir d'enfance:à la neige on faisait le sorbét avec le lait d'amandes et la neige fraiche!
Merci

Elvira a dit…

La présentation est vraiment exceptionnelle. Bravo!