mercredi 27 juillet 2005

Le succès de la soirée

Hier soir, j'ai sorti mon arme secrète à l'heure du fromage : un Neufchâtel AOC que mon frère nous avait rapporté de France le week-end dernier. Je crois que grâce à lui, mon amie allemande voudra bien revenir. Ou bien serait-ce grâce au vin d'Alsace et au Bordeaux ??? les armes secrètes de Francis, parce que vous savez que le vin et moi.... Enfin, je dis ça, mais quand des spécialistes m'invitent à goûter à de bons crus, je ne refuse pas ! (les spécialistes en question se reconnaîtront).

Mais revenons-en à notre Neufchâtel. Quelques infos à ce sujet vous feraient plaisir, je le sens !
Ce fromage est originaire du pays de Bray, en Normandie. Il peut être carré, cylindrique, mais on le connaît surtout en forme de coeur.
Si vous passez en Normandie en été, automne ou hiver, vous trouverez du Neufchâtel au lait cru, sinon, vous devrez vous contenter d'un fromage pasteurisé.
Son Appellation d'Origine Contrôlée lui a été attribuée en 1977, mais ce fromage existe depuis bien plus longtemps (1035 à ce qu'il paraît).

Avant d'ouvrir le papier, lisons l'étiquette :
Neufchâtel fermier
Gaec Fouque
76 270 Massy
45% de MG min
poids 200 g
à conserver dans l'emballage d'origine entre 4 et 6 °C
Neufchâtel Appellation d'Origine Contrôlée




Et maintenant, à l'attaque :
croûte fleurie, pâte crémeuse et ferme à la fois, texture fondante, goût et odeur prononcés... tout ce qu'on aime chez un fromage !



Malheureusement, il n'en reste que des miettes, mais j'imagine bien ce Neufchâtel enveloppé dans un papier d'alu, envoyé au four bien chaud 15 minutes puis sauvagement attaqué au couteau ou même pire avec des mouillettes de pain de campagne grillé...

9 commentaires:

Anne a dit…

Miam, on mange bien chez toi...

Elvira a dit…

En forme de coeur... Très joli, en plus!

Manu a dit…

Ce Neufchâtel donne vraiment envie.
Par contre, je pense qu'il est préférable d'éviter le pasteurisé, qui perd tout intérêt gustatif (c'est joliment dit, cela ?...)

Mijo a dit…

Sa forme en coeur doit en faire craquer plus d'un.

saveurs sucrees salees a dit…

Si tu me prends par les sentiments...Dommage qu'il n'en reste plus, je l'aurais bien vu accompagné de mirabelles et de quelques épices douces..

Anonyme a dit…

Tu as raison c'est un fromage qui fond ! Je me souviens d'une truite à la sauce de Neufchatel mangée au Tréport (qui n'est pas en Normandie mais presque)...

Céline

SaraKa a dit…

mmm...

aude a dit…

Comme dirait Mijo, il en fait craquer plus d'un ce fromage...
Manu, à propos du pasteurisé, c'est très joliment dit ! tu as gagné le droit de repasser par là pour refaire des commentaires aussi pertinents.
Véronique et Céline, vous avez de très bonnes idées... j'ai plus qu'à retourner en France pour acheter une cargaison de Neufchâtel maintenant !

brigitte a dit…

heu ... moi j'veux bien prendre un passeport allemand !! oups ! j'avais oublié que ce n'est même plus la peine.