jeudi 14 octobre 2010

Où il est question de frites...

Quand Willy m'a dit " Prends deux frites, on va travailler la gaine abdominale ", j'ai failli pouffer de rire. Depuis quand les frites aideraient-elles à muscler les parties mollassonnes de l'anatomie humaine ? Voyant mon maître nageur - beau et musclé, et pourtant, j'avais bien dit que je ne voulais pas de maître nageur beau et musclé - garder son sérieux malgré mon air perplexe et interrogateur, j'en ai déduit qu'il fallait que je mette la main sur ces fameuses frites sous peine de passer pour un cancre au milieu du grand bassin et ce dès le premier cours. Des frites dans une piscine, ça n'a rien de naturel, en tout cas pour moi. Il m'aurait parlé de planche, de lunettes, de bouée, je ne dis pas, mais des frites... Les seuls objets évoquant des frites sur lesquels mon regard s'est porté à ce moment-là, étaient des sortes de grands boudins de mousse de toutes les couleurs. D'un pas hésitant, je me suis rapprochée du tas des présumées frites. Gagné ! Voyant l'air approbateur et encourageant de mon beau maître nageur, j'ai su que j'avais vu juste.
Je suis rentrée dans l'eau - froide - avec mes deux frites et ai commencé la séance de torture travail de ma gaine abdominale... Et je me suis demandé jusqu'à la fin du cours à quoi ressemblaient les dernières frites que j'avais pu manger...



Velouté de carotte qui donne la frite

Pour environ 3 bols
450 g de carottes
1 petite dent d'ail
10 g de gingembre frais
20 cl de lait de coco
environ 25 cl de bouillon de légumes
20 cl de jus d'orange
huile d'olive
sel
1 c. à s. de noix de coco râpée
1 brin de ciboulette

Mettre le gingembre au congélateur 1 heure à l'avance pour pouvoir le râper plus facilement.
Torréfier la noix de coco râpée quelques secondes à sec dans une poêle bien chaude. Réserver.
Éplucher les carottes et les couper en morceaux.
Les faire colorer dans une cocotte avec un filet d'huile d'olive, le gingembre râpé et l'ail.
Mouiller avec le bouillon de légumes. Ajouter le jus d'orange. Saler.
Couvrir et laisser sur feu doux jusqu'à ce que les carottes soient tendres.
Ajouter le lait de coco hors du feu.
Mixer. Rectifier l'assaisonnement.
Servir saupoudré de noix de coco torréfiée et de ciboulette ou de menthe fraîche ciselée.

Cette recette m'a été en grande partie soufflée par ma prof de yoga préférée dont c'est l'anniversaire aujourd'hui ;-)

4 commentaires:

jp a dit…

belle recette synthèse de soupe de carotte

lacath a dit…

Très belle recette, je vais la faire. Je te raconterai !
Bon courage pour l'aquagym, trop dur pour moi, surtout en hiver !
Cath

lacath a dit…

Ca y est, faite et avalée avec ravissement !
J'ai ajouté des lentilles corail (juste une poignée) pour faire un féculent, sinon mon Nomamoi aurait râlé. Pas mis la noix de coco râpée parce que j'aime pô... alors que j'adore le lait de coco, va comprendre...
J'ai goûté, adoré, et décidé malgré tout que j'allais ajouter du poivre de la jamaïque. Pourquoi ? Parce que je le vaux bien ! lol ! Non, bêtement parce que j'adore les épices et que cette soupe me paraissait idéale pour en utiliser.
Merci Aude, c'était un régal !
Bises
Cath

C&G : a dit…

Original ce velouté aux saveurs exotiques. J'aime! A bientôt, Giorgia