lundi 8 septembre 2008

La rentrée en douceurs

Et bien voilà, les vacances s'achèvent, les activités reprennent, les rendez-vous, les essais en cuisine, la routine, les petites habitudes... Les copines sont rentrées, je vais pouvoir recommencer mes livraisons impromptues de douceurs " pour faire de la place et recommencer une nouvelle fournée, de nouveaux tests, non parce que tu comprends, je ne peux pas tout manger, mon amoureux non plus d'ailleurs ;-) et puis vous, vous êtes 4 à la maison, ça ira vite pour manger ces quelques 40 mini-muffins " !
Copines, cousines, tantes et compagnie, vous êtes prévenues ! La rentrée 2008 sera chargée, épicée, mais chargée !

Mais que s'est-t'il passé pendant l'été chez épices et compagnie ????
Beaucoup de déjeuners, de dîners, à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur et pas seulement notre intérieur, du jardinage (les poivrons maison étaient fort bons, petits, peu nombreux, mais fort bons !), quelques commandes d'entremets d'anniversaires (livraison garantie jusqu'en Savoie !), " quelques " confitures maison pour remplir le placard dit " à épices " mais qui accueille également les confitures sur les 2ème et 3ème étagères en partant du bas. Quelques expériences de chef à domicile qui donnent envie de renouveler (des amateurs ?), des invitations sympathiques, de bonnes bouteilles débouchées, des échanges de livres de cuisine, de recettes... mais aussi du décollage de tapisserie, de la peinture (on s'écarte du sujet mais pas tant que ça finalement, la cuisine aussi a besoin d'être repeinte - des amateurs ?!).

Avant que je n'oublie, voici une adresse à visiter si vous êtes sur Lyon et aimez la cuisine thaïlandaise, la vraie : les chats siamois, tout près de l'opéra, 4 rue des Feuillants.
J'y ai passé une belle soirée pluvieuse en belle compagnie, dans un cadre agréable et calme comme j'aime. Je pense avoir eu le sourire aux lèvres tout au long du repas, depuis le moment où le serveur nous a expliqué comment replier nos feuilles de chou autour de la farce jusqu'à la bouchée de fondant au chocolat au cumin piquée à mon voisin (chose incroyable : ce soir-là, je n'ai pas pris de dessert !). Enfin, quand je dis tout au long du repas, c'est à l'exception du moment où mon amoureux a attaqué sa deuxième bouchée du plat intitulé Larmes du tigre (nom très à propos, croyez-moi !) et s'est transformé en piment géant et ruisselant, mais il paraît que c'est normal (je veux bien le croire, mais quand on n'est pas prévenue, ça peut faire paniquer - mon brevet de secourisme ne m'a rien appris sur ce genre d'incidents). Ce repas fut également mon premier contact avec un Sauvagnin, vraiment rude au début, puis somme toute plus agréable par la suite, après quelques bouchées aux parfums de citronnelle, gingembre et feuilles de citronnier Kaffir. C'est que ce vin se marie plutôt bien avec la cuisine thaïlandaise.
Petit détail sur le principe de ce restaurant : chaque convive peut commander un plat, les plats sont servis un par un, dans l'ordre choisi par le chef et ensuite on partage. A quatre, nous avons commandé quatre plats et n'avons pu en venir à bout.
J'y retournerai peut-être, plutôt un midi pour une addition plus légère (ce soir-là, 36 € par personne, boissons comprises) et un repas moins copieux.

Pour terminer, une petite recette de rentrée toute en douceur avec de la citronnelle pour prolonger les saveurs thaïlandaises.




Panne cotte à la citronnelle et compote de pêche à la verveine
Pour 4 petites verrines (ou mini-aquariums pour l'occasion)
20 cl de crème fleurette
10 cl de lait
3 c. à c. de sucre de canne non raffiné
1 petit bâton de citronnelle
1/3 de c. à c. d'agar agar (sans doute un peu plus si vous souhaitez démouler)
3 pêches
1 c. à s. de miel d'acacia
1 poignée de feuilles de verveine

Détaillez le bâton de citronnelle en tronçons.
Faites chauffer à feu doux la crème, le lait et la citronnelle. Aux premiers bouillons, retirez du feu et laissez infuser une trentaine de minutes.
Filtrez, ajoutez le sucre et l'agar agar préalablement mélangés. Portez à nouveau à ébullition.
Laissez frémir quelques instants et répartissez dans les verrines.
Une fois refroidies, réservez les crèmes au frais pour qu'elles prennent.
Préparez une infusion de verveine avec 10 - 15 cl d'eau.
Coupez les pêches et faites les cuire à feu doux une dizaine de minutes. Filtrez l'infusion de verveine et ajoutez-la à la compote. Laissez réduire à feu doux. Faites fondre le miel dans la compote en fin de cuisson.
Répartissez cette compote encore tiède ou fraîche sur vos petites crèmes.

5 commentaires:

Mercotte a dit…

Un joli récit, je pensais plutôt à un autre en découvrant ton post !
Bizzz, bonne rentrée et à bientôt

Clémence a dit…

de la citronnelle en dessert, je n'ai jamais testé... Comme je suis dans ma période panna cotta, je vais le faire !

Naolia a dit…

Simple et bien parfumé, tout ce qui fait un bon dessert!
Et pour info, pour vous ou d'autres bloggeurs qui demanderaient "où trouver de l'agar?". Et bien il y en a sur www.naolia.com, rubrique cuisine minceur.

merci

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Un minimum d'agar agar et de la verveine toute fraîche, une panna cotta comme je les aime.

Iris a dit…

contente de lire que tu as passée un bon été et continues tes escapades de gourmande:-)! Même si je ne commente pas souvent, je te suis de loin. Salutations amicales

Iris