lundi 6 février 2006

Oh la boulette !

Pour cause de razzia irraisonnée chez certains fromagers français le mois dernier, je vous ai souvent parlé de fromages ces dernières semaines. Pour clôturer la série, j'ai choisi de vous dire deux mots sur la boulette d'Avesnes.
Avesnes tout d'abord, c'est où ? dans l'Avesnois, pas loin de Maubeuge, tout près de la frontière belge. Très jolie région pour les balades. Pour ceux qui n'aiment pas marcher, ils pourront choisir de s'arrêter dans un des nombreux estaminets pour goûter à la cuisine locale et déguster quelques bières.

La boulette d'Avesnes ressemble plutôt à un petit cône qu'à une boulette. Du coup, je ne sais pas pourquoi elle se nomme boulette. Si vous avez une idée...



Boulette d'Avesnes un peu cabossée par un voyage de quelques centaines de km en voiture (non, ce n'est pas moi qui conduis comme une brute, ce sont les autoroutes belges qui ne sont pas en très bon état, non mais !)


Ce fromage est un fromage au lait de vache, cru ou pasteurisé. Il est fabriqué à partir de babeurre ou de Maroilles non affiné. Il doit sa couleur rouge à la fine couche de rocou ou de paprika qui le recouvre. Le goût de sa pâte est relevé de poivre, de clou de girofle, de persil et d'estragon. Il est parfois lavé à la bière (du Nord, bien évidemment !).

Non loin d'Avesnes, avec le lait des vaches du Cambraisis, on fabrique la boulette de Cambrai. Cette petite cousine de la boulette d'Avesnes a une robe toute blanche. Dans sa pâte : du sel, du poivre, du persil, de la ciboulette et de l'estragon.

Pour la dégustation, vous pouvez choisir d'accompagner ces 2 fromages d'une belle tranche de pain de campagne et d'un petit verre de vin (mon encyclopédie des fromages conseille un Bourgogne Passe-tout-grains). Mais pourquoi ne pas en ajouter quelques miettes à une purée de légumes ou à une sauce pour accompagner une viande.

Purée de navets à la boulette d'Avesnes
Pour 2 personnes
350 g de navets (poids net, après épluchage !)
175 g de pommes de terre (poids net aussi)
1 c. à s. de crème fraîche épaisse
70 g de boulette d'Avesnes
1 ou 2 c. à s. d'herbes fraîches hachées (ciboulette, basilic, persil... ce qui vous tombe sous la main)

Coupez les navets et les pommes de terre en morceaux. Faites-les cuire dans l'eau bouillante salée 15-20 minutes (selon la taille des morceaux). Egouttez bien avant de passer au presse-purée ou d'écraser à la fourchette. Versez la purée dans une casserole et placez-la sur feu doux.
Coupez le fromage en petits morceaux. Ajoutez-le à la purée. Ajoutez la crème fraîche. Mélangez bien en écrasant les petits bouts de fromage à la fourchette.
Quand la purée est bien chaude, ajoutez les herbes fraîches, mélangez et servez aussitôt.

12 commentaires:

Fabienne a dit…

Je connaissais pas mais tu as attiré mon attention ...

anne a dit…

Je connaissais le fromage mais pas l'association avec le navet. Très bonne idée Aude!

mercotte a dit…

J'avais un ami anglais qui craquait littéralement pour ce fromage, donc je lui en offrais souvent, c'est pas mauvais mais ce n'est pas mon préféré, cependant j'aime le goût épicé !à toi ça te vas bien dis donc cette recette !!

Anonyme a dit…

t'as une balance maintenant ?????

Céline

Papilles et Pupilles a dit…

J'ai un copain qui est de Lille et qui avait ça dans on frigo régulièrement. Moi qui n'aime pas le fromage, j'y allais en apnée :))

Sigrid a dit…

Alors, juste pour dire que de l'autre coté de la frontière, en belgique quoi, il existe une boulette (plus précisément, de Romedenne), tout aussi puante et qui, comble du comble, constitue l'un des ingrédients principaux de la flamiche, spécialité culinaire dinantaise (en gros c'est une espèce de quiche à la pate levée) au parfum inégalable (???) ... Vive la boulette quoi... :-))

aude a dit…

Mercotte, on est d'accord, y a mieux en matière de fromage. Celui-ci vient d'une région qui m'est chère... alors comme dit Sigrid, Vive la boulette ! celle de Dinant, je ne l'ai pas goûtée, il faudra que je retourne dans la ville de monsieur Sax.
Céline, OUI, j'ai une balance maintenant ! on n'arrête pas le progrès !

jacketpascale a dit…

je connaissais pas ce fromage , très intéressant

brigitte a dit…

tu trouves ça gentil de torturer les expatriés de l'équateur avec des post pareils ???
si Mercotte à une balançe de cuisine, moi je vous informe que je viens de trucider celle de la salle de bain ! elle devenait odieuse :-))

Elvira a dit…

Ça pue trop, mais qu'est-ce que c'est bon!

AnneE a dit…

des navets ! pffff

je suis avec toi sur le fromage mais là nous ne sommes pas copine, J'aime pas le navet

Patrick a dit…

Comme tu le dis la Boulette d'Avesnes à l'origine est du maroilles frais roulé en boule avec des herbes (dont l'estragon, mais pas que), du poivre et du sel. Et c'est délicieux.
Puis sont venues les industrielles, pasteurisées, recouvertes de paprika (et pas de chez Gérard Vives !!) pour faire cet ersatz de fromage qui n'en n'a plus que le nom. Ce truc est une abomination pour les amateurs de fromages à refiler à tout prix aux anglais.