dimanche 12 février 2006

2006 : année Mozart

En décembre dernier, un article avait attiré mon attention dans le magazine pour gourmets allemands der Feinschmecker. Il s’agissait d’un papier comparant les différentes sortes de Mozart Kugeln (boule de Mozart).
Il doit bien y avoir parmi vous quelques personnes qui n'ont jamais passé de vacances en Autriche et qui n'ont donc jamais cherché de souvenir de vacances typique à rapporter de ce beau pays. Ceux-là même se demandent peut-être ce que sont ces fameuses Kugeln dont je parle... Venant de moi, ils ne seront certainement pas surpris d'apprendre que ce sont des chocolats, ou Pralinen comme on dit ici.
Les premières Mozart Kugeln ont été inventées par le confiseur et pâtissier Paul Fürst à Salzburg en 1890, alors que notre cher Mozart n'était déjà plus là depuis près d'un siècle et ne risquait pas d'y goûter. L'inventeur des Kugeln était, paraît-il, un grand admirateur de Mozart. Il aurait donc donné son nom à sa nouvelle douceur. Bon, ça c'est la légende, le commerce a toujours été le commerce, même en 1890, non ?! le marketing ne s'appelait pas comme ça, c'est tout !
Enfin, comme toutes les bonnes idées, les Kugeln originales ont été copiées de nombreuses fois, notamment par quelques sociétés allemandes. Mais celles de Fürst restent les mieux notées par mon magazine.
Voici le top 3 :
1 - les Kugeln de Fürst à 0,90 euros/pièce
2 - les Kugeln de Hofbauer à 0,70 euros/pièce
3 - les Kugeln de Reber à 0,50 euros/pièce
Il existe aussi les Mirabell et plusieurs autres, mais celles-ci ne sont apparemment pas assez bonnes pour être citées dans le classement.
J'ai pour ma part eu bien du mal à trouver un échantillon de chaque marque pour me faire ma propre opinion puisqu'en Allemagne, le marché de la Kugel est essentiellement détenu par la marque Reber, à qui la société Fürst reproche d'ailleurs de ne pas faire une Kugel totalement sphérique. Petites querelles de Kugeln...
A propos de leur forme sphérique justement, il existe maintes explications toutes aussi invraisemblables les unes que les autres. Ainsi est évoqué l'arrondi du front de ce cher Mozart ou encore le plaisir qu'il avait à jouer au billard... Bref, on n'y croit pas trop !


Coupe transversale du sujet du jour (marque Reber)


Au centre, un coeur de praliné aux noisettes déposé sur un peu de pâte d’amandes à la pistache et recouvert de pâte d’amandes nature. Le tout est enrobé d’une couche de chocolat au lait et enfin d’une couche de chocolat noir. On a le croquant, le moelleux et le fondant. Tout ça dans une petite boule de 3 cm de diamètre !

En décembre dernier, j'avais lu l'article puis je l’avais oublié. Puis est arrivé 2006 et on commençait à parler de Mozart par-ci, Mozart par-là… Et ce qui devait arriver arriva, voilà que Mozart est venu envahir nos supermarchés allemands ! Super bankable le petit Wolfgang en 2006 ! et pas que dans les bacs de nos disquaires préférés.

Dans les rayons, on trouve évidemment les fameuses Kugeln, essentiellement celles de la marque allemande Reber. Pour l’occasion, l’accent a été mis sur la présentation. On peut les acheter en petits ballotins, en grands ballotins, par paquets de 6, 8, 10 ou 12…, dans des boîtes en forme de clavecin ou en forme de Kugel géante…
A part les Kugeln, on trouve également quelques autres produits dérivés comme la liqueur de Mozart ou encore le yaourt de Mozart.




Je dois l’avouer, j’ai moi aussi succombé aux ruses du marketing. J’ai acheté du Mozart en supermarché ! et j’ai décidé de célébrer le 250ème anniversaire de sa naissance en croquant ses Kugeln après avoir mangé un yaourt enchanté dans une ambiance de petite musique de nuit.

Et vous, comment allez-vous célébrer Mozart cette année ?

15 commentaires:

AnneE a dit…

j'ai lu un article dans le magazine de la compagnie Lufthansa sur ses petites merveilles enfin j'ai juste regarder les images mais j'avais très envie d'en savoir plus.

Scherneel a dit…

ça me rappelle un voyage scolaire en Allemagne! Nous étions tous repartis en France avec ces boîtes de chocolat!

La griotte a dit…

Je croquerais bien un ptit Mozart moi aussi...

mercotte a dit…

Et moi aussi vu les différentes couches et ton explication je me ferais bien un petit Mozart là de bon matin pour me mettre en train pour la journée !!

Clea a dit…

Grâce à toi, je les ai goûtées, et je ne suis pas prête d'oublier l'année Mozart ;)

Iris a dit…

Ma mère m'en envoyait dans le temps - et je me rappelle que Claude, mon mari français, trouvait cela toujours très rigolo de croquer des boules de Mozart - et je ne crois pas, qu'il les situait au niveau du front du compositeur....

À part cela: j'aime beaucoup de musiques de Mozart et cela depuis longtemps, donc je ne pense pas, que je vais en "faire" ou écouter plus, par ce que c'est "l'année".

Mais je serais contente, de remanger une Kugel la prochaine fois que je viens en Allemagne.

gli scribacchini a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
gli scribacchini a dit…

Comme ça
http://cuochidicarta.blogspot.com/2006/01/buon-compleanno-wolfi.html
Les mêmes saveurs mais en gateau. Si quelqu'un veut la traduction... Merci Aude pour ce post gourmand. Kat degli Scribacchini

1:05 PM

Gracianne a dit…

Ca me rappelle un voyage a Salzbourg quand j'etais enfant. C'est super bon ces petites douceurs, je suis sure qu'il aurait adore ca Mozart!

Fabienne a dit…

Moi, mon bureau est situé à côté de celui d'un passionné de Mozart ... Je profite donc de sa musique ... Mais je m'offrais bien une gourmandise Mozart ...

Véronique a dit…

C'est l'invasion en effet! Je viens de poster une photo des "Mozart Shake" (Cherry Chocolate ou Classic Nougat), découverts ce soir à Kaufhof...

gli scribacchini a dit…

Merci de ta visite chez nous! L'inspiration naissait en fait de la frustration de ne pas trouver de Mozart kugeln à moins de 100 km. Quant à LA référence, je la trouve simplement, comment dire, bienfaisante. A 360°.

Mijo a dit…

Je veux bien fêter l'année Mozart de la même manière que toi !!

Elvira a dit…

Mozartien ou pas, ça a l'air bien bon!

lory a dit…

mm,j'ai achetée ces chocolat à l'aéroport, quelle tuerie!!!Ils sont sublimes!