mercredi 21 décembre 2005

Une caisse d'inspiration !

Quand mon voisin ne voit pas de nouvelles recettes sur ce blog pendant plus de 4 ou 5 jours d’affilée, il s’inquiète. Il se dit que j’ai perdu mon inspiration. Alors qu’est-ce qu’il fait ? il m’en apporte une caisse !
Voilà comment - alors que je suis en pleine période de tri pour désespérément faire de la place dans l’appart - je suis devenue l’heureuse acquéreuse de 10 ans du magazine allemand Essen und Trinken (« Boire et manger ») et de quelques numéros du magazine Der Feinschmeker (« Le gourmet ») !




Bon, avec ça, je vais pouvoir me faire une idée assez précise de Essen und Trinken que je n’ai encore jamais acheté, mais faut pas le dire à mon voisin ! (oups, trop tard !). En parcourant vite fait les quelques douzaines de numéros, j’ai déjà repéré quelques thèmes récurrents au fil des années : les Weihnachtsplätzchen évidemment, les repas de réveillon, les légumes, la pomme de terre, la Toscane, et j’ai trouvé un numéro de 1993 donnant tous les bons-plans resto pour Cologne ! ça au moins, ça va m’être utile !

Pour ceux qui, comme mon voisin, s’inquiètent de ne pas lire plus souvent de nouveautés sur Epices et compagnie, je les rassure tout de suite. Mes absences répétées, c’est la faute du père Noël ! Parce que le père Noël achète du fromage, du vin et d’autres délicatesses pour vous faire plaisir… Comment je le sais ? Il suffit de regarder se vider nos stocks au magasin !
D’ailleurs, si le père Noël passe par là, je voudrais juste lui demander un petit service : pourrait-il faire en sorte que samedi tous les cadeaux soient dans sa hotte pour 13 h. Ce serait sympa, j’aimerais avoir un peu de temps pour préparer un petit réveillon ! Merci d’avance papa Noël ! Déjà qu’à cause de lui, je n’ai pas eu le temps de participer au concours Epicurien ni à la dernière édition de Blog Appétit (pourtant, j’avais une petite histoire sympa à raconter sur les coprins chevelus et des petites truffes au curry délicieuses… tant pis !). Si je n’avais pas le temps de préparer Noël à cause du grand barbu en rouge et de son troupeau de rennes, ce serait un comble !

En attendant, pour vous donner un avant-goût de ce que vous aurez peut-être sous votre sapin ou dans vos petits souliers le 24 décembre au soir (à condition que votre père Noël s’approvisionne chez nous, ce dont je doute pour la plupart d’entre vous, mais on ne sait jamais…), voici quelques photos de ce que je range, dérange, re-range, conseille (sauf le vin !), vends, emballe et goûte en ce moment.
Bonne dégustation !






Quelques fromages, charcuteries, confitures, vins, liqueurs, miels, terrines, huiles parfumées, moutardes, chocolats (oui Mercotte, tu vois bien, même si mes photos sont un peu floues...
on vend du Valrhona !)


Si vous passez par Cologne et que vous avez une envie subite de fromages ou d'autres bonnes choses, passez donc à cette adresse :

ARICON Natur Feinkost
Severinstrasse 25
50 678 KÖLN

8 commentaires:

mercotte a dit…

Bon tu dois quand même t'amuser dans cette boutique en dehors du fromage il me semble qu'il y a bp de bonnes choses, et puisque tu dis qu'il y a aussi du Valrhona, c'est vraiment le top !! J'espère qu'ils vont te donner quand même qq heures de répit pour tes courses perso et ton petit réveillon à préparer ! non mais....

saveurs sucrees salees a dit…

Serais je au Paradis ? Me voici entourée de fromages ...
Je ne pourrai jamais être embauchée dans une fromagerie...je mangerai tout le bénéfice ;-)

jacketpascale a dit…

tu en as bien de la chance de travailler dans une telle boutique !

anne a dit…

Je vois que tu es à la source de magnifiques produits.
Bises et très bonnes fêtes à toi et à ceux qui te sont chers.

Garance a dit…

Quelle chance tu as de travailler dans cette belle boutique ...
mon réve de monter une belle épicerie fine ...j'y travaille
bise

Fabienne a dit…

Elle est magnifique ton épicerie fine, que ce doit être tentant de travailler dans un tel endroit... Excellentes fêtes de fin d'année ...

Mijo a dit…

En entrant dans une telle boutique, les clients ne peuvent qu'avoir le sourire et les yeux gourmands.

Iris a dit…

Belles photos alléchantes, Aude - mais je comprends, que cela représente aussi beaucoup de travail jusqu'au dernier moment.

Ici, à Lisson, c'est plutôt calme. Grand froid le matin avec des fleurs de glace sur les vitres et du givre sur la vigne. Je dois donc attendre l'après-midi, quand le soleil du Midi a séché tout cela, pour récolter les olives. Encore deux ou trois jours, et c'est terminé et je peux les amener au moulin pour l'huile.

Sinon, pas de stress de Noel par ici - nous allons passer des fêtes tranquilles sans extras - peut-être juste une bouteille de bon vin.

J'ai ramené du chocolat Bonnat de Paris - mais je n'ai pas osé transporter du fromage dans le train, par peur de me faire huer par les autres passagers. Je les aime bien mûrs - et cela se sent dans un wagon climatisé.

Je te souhaite donc des joyeuses fêtes et un peu de repos mérité.