mardi 29 novembre 2005

Mes livres de chevet

Dernièrement, je repensais à une petite chronique que j'aimais bien sur France Inter et qui passait l'été je crois. Ça s'appelait La table de chevet. Le principe était simple : le journaliste appelait une personnalité (écrivain, acteur, peut-être même qu'il a parfois appelé de grands chefs) pour lui demander de décrire sa table de chevet. Ensuite, l'invité nous disait quels bouquins trônaient sur cette même table et pourquoi.
Aujourd'hui, j'ai eu envie de me prêter à ce petit jeu car j'ai sur ma table de chevet des ouvrages délicieux qui rentrent tout à fait dans le cadre du sujet de ce blog. Je les parcoure dans le désordre, quelques pages par-ci par-là, j'en savoure les photos avant de dormir pour me préparer à faire de beaux rêves...

Sur ma table de chevet, par exemple, il y a 2 livres d'Estérelle Payany : Cuisine de fête chic et pas chère et Potirons, courges et autres cucurbitacées (éd. Librio). Ils m'ont été offerts par Nawal, bloggueuse surbookée que j'ai tout de même réussi à rencontrer !




Dans ces 2 bouquins, on trouve des recettes pour toutes les occasions mais qu'on a envie de faire tous les jours ! mes préférées (mais je n'ai pas encore tout testé, loin de là) : les sablés croquants au parmesan et aux graines de courge, le magret de canard grillé et sa purée de potimarron au cacao, le menu Vitamines au coeur de l'hiver (que je projette de cuisiner en boucle ces prochains jours histoire de me débarrasser de ces fichus microbes qui me collent à la peau depuis plus de 2 semaines), surtout le dessert (oranges à la marocaine) en faisant un petit détour par le menu Tout préparer la veille pour ses roulés de pain d'épices au chèvre.

Ensuite, sur ma table de chevet, il y a ce livre : Jeune Femme suédoise ayant fait le tour du monde cherche cobayes pour goûter ses inventions. Sacré titre déjà ! Et le sous-titre est lui aussi très prometteur : non curieux, s'abstenir ! (de Viveka Sandklef, éd. Tana)




Ce livre très original qui fait partie d'une collection tout aussi originale est un cadeau de Clea. Ton pétillant, photos alléchantes, recettes rafraîchissantes. Il a tout pour plaire ! L'auteur, une suédoise (comme le titre l'indique) est une rêveuse-gourmande et surtout tête de mule à ce qu'elle dit (je n'aurais pas osé, tout de même !). Elle avait en tête d'ouvrir un restaurant et c'est ce qu'elle a fait. Elle dirige aujourd'hui un endroit qui porte le nom d'Indigo Square et dont la carte comme les murs sont apparemment très colorés.
Indigo Square
7, rue Marceau
93 170 Bagnolet
tel : 01 43 63 26 95

Et enfin, sur ma table de chevet, il y a un livre que je me suis offert, un peu poussée par cette chère Clea qui voyait bien que je mourrais d'envie de l'acheter, mais que c'était pas raisonnable, et puis j'hésitais avec un autre... (merci Clea pour ton coup de pousse !)

Sur la route des épices, une cuisinière dans le sillage de Pierre Poivre, a été écrit par une restauratrice lyonnaise (Sonia Ezgulian) inspirée par un illustre lyonnais un peu oublié mais dont on reparle aujourd'hui (Pierre Poivre, naturaliste, chevalier de l'Ordre du Roi, Intendant des Isles de France et de Bourbon. Rien que ça !).




Ce livre dresse une longue liste des épices au sens large (cosses, graines, racines, gousses, pistils, écorces...) que l'on utilise en cuisine, en passant par des produits que l'on connaît bien et par d'autres qui avant l'ouverture du livre nous étaient complètement inconnus. A chaque page, Sonia décrit un produit succinctement et pour environ la moitié d'entre eux, nous livre à la page suivante une recette pour les mettre en scène d'une façon originale. Les "petits trucs en plus" (je devrais dire grands) qui m'ont séduite : les recettes illustrées par des dessins en fins traits blanc sur fond coloré en léger flou artistique et les magnifiques photos d'Emmanuel Auger qui me seront bien utiles au moment où j'irai à la recherche de certains produits que je ne connaissais pas. Enfin, j'ai eu le plaisir de lire dans cet ouvrage l'adresse d'un endroit dans lequel j'ai fait de bien belles rencontres... Le lapin tant pis de Gérard Vives.
Pour info, le restaurant de Sonia Ezgulian s'appelle Oxalis, du nom du tubercule d'une plante péruvienne qui s'accommode bien en salades, confitures ou purées (c'est écrit dans le livre). L'adresse, où j'aimerais bien aller faire un tour :
Oxalis
23, rue de l'arbre sec
69001 Lyon
tel : 04 72 07 95 94
Pour plus d'infos, cliquez ici !

7 commentaires:

Casseroles2Nawal a dit…

Bonjour Aude,
Ravie de te lire à nouveau, j'espère que tes ennuis de santé sont loin derrière.
Au vu de la Photo, il semblerait que ces deux petits livres soient indemnes suite à un trajet postal improvisé. A renouveler très prochainement si tu as une nouvelle requête ;-))
A bientôt. Nawal !

mercotte a dit…

des petits ouvrages bien agréables dis donc, nous attendons les recettes en live !meilleure santé à toi !

marion a dit…

bonne lecture :o)

CélineCook a dit…

Si, si tu as un talent fou pour en parler, et tu donnes envie de courrir les acheter!

saveurs sucrees salees a dit…

Ben alors, comment j'ai pu rater le livre de la fameuse Sonia Ezgulian ? Bon, je vais remédier à ça rapidement...
Je pense que je vais t'envoyer quelques vitamines, si ca ne va pas mieux ...

Clea a dit…

Ca tombe bien que tu aies tant de beau monde à ton chevet ! Parce que docteur Clea a dit : maintenant on reste dans son lit, on bouquine, on boit beaucoup de soupe et de tisane, et dans deux jours on en sort guérie... pour découvrir une nouvelle surprise ;)

esterelle a dit…

Chère Aude, merci beaucoup beaucoup de tes gentils compliments, j'espère que le menu vitaminé va faire effet !!! Le plus drôle, c'est que j'ai moi-même sur mon chevet le livre de la suédoise déchainée, comme quoi !