mardi 28 juin 2005

Je file...

Demain matin, je prends l'avion ! Pour une fois, je vais essayer de mettre mes petites phobies de côté car Francis ne sera pas là pour me tenir la main et me faire penser à autre chose lors du décollage...
Je sens que vous mourez d'envie de connaître ma destination.... Alors, je vais vous mettre sur la voie :
Je vais là où les fruits sont gorgés de soleil, là où le vent fait chanter les oliviers quand il carresse leur feuillage. Je vais chez des gens formidables et accueillants.

Vous ne voyez pas ? Alors allez faire un tour sur ce site et vous comprendrez.
Mais attention, pour moi, pas question de vacances ! je vais travailler ! depuis le temps que j'attends ça, c'est tout juste si je me souviens de ce que ça veut dire !
Bon, inutile de vous dire que vous allez me manquer, au début au moins !

A mon retour, j'espère vous retrouver toutes et tous en pleine forme, j'espère trouver la fameuse recette de pâte à Strudel d'Azalée dans ma boîte aux lettres :^), j'espère avoir pris quelques couleurs car pour le moment, je rivalise avec le linge plus blanc que blanc, j'espère que Francis aura fait le ménage et j'espère trouver un job ! Rien que ça !


Enfin, je vous livre une dernière recette pour la route.

Tatin de poivrons



Merci à David pour cette photo


Pour 5 - 6 personnes :
une pâte brisée (maison, c'est mieux et c'est pas compliqué)
6 poivrons (2 jaunes, 2 rouges, 2 verts, mais vous pouvez adapter selon vos préférences)
5 c. à s. de tapenade noire
un peu d’huile d’olive
2 branches de thym frais


Pour éplucher les poivrons, passez-les au four à 200°C jusqu’à ce qu’ils brunissent.
A la sortie du four, mettez-les dans un sac plastique quelques minutes avant de les peler.
Taillez-les en lamelles, ôtez les pépins.
Placez-les dans un récipient. Versez par-dessus un filet d’huile d’olive et le thym.
Salez, poivrez, mélangez puis laissez mariner une nuit.
Le lendemain, préchauffez le four à 200°C, disposez les poivrons dans le fond d’un moule à tarte, tartinez le lit de poivrons avec la tapenade, recouvrez avec la pâte brisée.
Enfournez pour 25 minutes.

Voilà, c'était tout pour aujourd'hui. Rendez-vous le 12 juillet !

13 commentaires:

brigitte a dit…

que le mistral te décoiffe, que les cigales chantent pour toi seule, que les fromages de chèvres sentent les herbes sauvages....
que tu reviennes dorée comme un abricot
Adesias pichounette!!!

mercotte a dit…

Passe de bonnes vacances! ta tatin est superbe et elle doit être délicieuse, à faire donc ! tu vas travailler?? tu vas faire les fromages et jouer à l'agricultrice ? en tout cas l'endroit est super, doit pas faire froid par contre !!
Mercotte

manoue a dit…

Bravo que tu aies déniché un boulot et bravo pour ta tatin poivronesque, magnifiques pour les 2 !!!
Bizzzzzzz

saveurs sucrees salees a dit…

Donc "bon travail" et à très bientôt avec plein de recettes ensoleillées ! Magnifique tatin aux poivrons ! Bisous !

Elvira a dit…

Jolie destinatation! Et recette tout aussi gorgée de soleil... Excellent séjour!

Mijo a dit…

Magnifique cadeau de départ que tu nous laisses.

Dommage que je ne sois pas à tes côtés dans l'avion, je t'aurais volontiers donné la main car je suis comme toi !!

Reviens-nous toute biscottée.

Encore bravo pour ta tatin. C'est une très belle idée avec des poivrons.

Nawal a dit…

Bonjour Miss,
Dis tu passes par Paris ? Au retour peut-être...
Je te souhaite d'excellents moments, une bonne dose de soleil et à très bientôt, car je t'attends de pieds fermes ;-)
Bizzz. Nawal !

avanaé a dit…

C'est une belle région, mais en plus, ça a l'air d'un très sympathique endroit ! Travailler la-bàs ? Quelle chance ! En tous cas, je t'en souhaite ! A bientôt !

nanout a dit…

comment résister ? Bonnes vacances.

aude a dit…

Me revoici, me revoilà !
Merci à toutes de vos messages sympathiques.
J'ai réussi à surmonter ma peur de l'avion et ça en valait vraiment la peine. Je suis rentrée avec plein de bonnes choses dans mes bagages, je vous en parlerai bientôt. Comme disait Mercotte, j'ai "joué" à l'agricultrice, mais dans le domaine de l'olive et des fruits. Et je me suis rendue compte que c'était un métier difficile. Je tire mon chapeau à mes amis qui assurent comme des chefs sur tous les fronts.
Nawal, je ne suis malheureusement pas passée par Paris au retour. Dommage... mais dis-moi, tu as dû avoir (ou tu vas avoir) la visite d'un autre bloggeur gourmand si mes souvenirs sont bons...

Plein de bises de votre pitchounette, rentrée dorée comme un abricot (pas trop mûr quand même !) et gonflée à bloc pour reprendre l'aventure blogguesque là où je l'avais laissée.

Anonyme a dit…

Salut,
Quand je pense que tous ces gens qui font les commentaires sur ta tatin n'ont pas eu le privilège que nous avons eu de la goûter... les pauvres.
En remerciement je te fais cadeau des droits d'auteur de la photo ;o)
Bon repos après ce dur labeur du sud et à bientôt

aude a dit…

Merci David ! avec un commentaire comme celui-là, je t'autorise à revenir quand tu veux (chez nous, où sur ce blog).

lory a dit…

Une tarte tatin qui doit être un délice, et en plus elle est très belle!