mercredi 23 février 2005

Le gros pomelo

Je vous présente mon nouvel ami, monsieur le pomelo vert. Je l’ai rencontré ce matin en faisant les courses. On s’est bousculés, on s’est regardés droit dans les yeux et puis on s’est plus quittés.




Depuis longtemps déjà, ces petits bonshommes verts ont investi les rayons fruits et légumes des supermarchés et les étalages des marchés. Mais voilà, je n’osais pas les aborder. (Je suis timide, mais je me soigne.)
Je me disais aussi que s’ils avaient le même goût que leurs cousins pamplemousses jaunes, ce serait certainement trop amère pour mon palais sensible. Je les ai donc jusqu’à maintenant tout simplement ignorés au profit de leurs autres cousins, aussi appelés pomelos, mais ayant la chair rose et un goût sucré.
Ce matin, je lisais consciencieusement les étiquettes des produits que je rencontrais au supermarché quand je suis tombée sur celle des pomelos.
Elle disait : " Pomelos - 1,2 euros / Stück (Süsse) "
Comprenez : " Pomelos – 1,2 euros / pièce (doux) "

Bon, c’est vrai que c’est cher pour un seul fruit, mais c’est pas tous les jours et puis c’est un sacré morceau (il tient pas dans la main). Mais le plus important, c’est le mot Süsse qui veut dire doux, douceur ou sucré selon le contexte. Donc, plus aucune hésitation à avoir. Ni une, ni deux, j’en embarque un à bord de mon panier.

Me voilà de retour à la maison et c’est l’heure de manger…
Je vous épargne le menu du jour et je passe directement au dessert : mon pomelo vert.
D’un geste vif (un peu hésitant au début, mais vif quand même), je lui tranche la tête.
La peau est épaisse, ce qui doit assurer une bonne conservation de la chair.
La chair, justement, est jaune pâle et très ferme, pas acide du tout et pas amère non plus.

J’ai voulu en savoir plus sur ce nouvel ami. Voici le fruit de mes recherches :
L’arbre qui porte le même nom serait le résultat d’un croisement entre l’oranger et le pamplemoussier (d’après le Petit Larousse).
Il nous vient d’Asie, d’Israël ou encore d’Afrique du Sud. Il semblerait que certains individus de cette espèce aient la chair rose. Ils se prêtent très bien à la confection de confitures. Enfin, en plus de la vitamine C, il paraît qu’ils contiennent du potassium, du phosphore et du calcium. Autant de raisons pour en manger.

6 commentaires:

Chantal'enflammée a dit…

ça peut surprendre au début. La couleur, la grosseur. Le gout aussi inattendue. Nous, on le mange avec du sel et du piment! Suis française d'origine asiat'

EN France, ça coute 2,5 euro la pièce!!!!

fallenangel231 a dit…

dommage que tu n'aies pas pris une photo de la chair ! un pamplemousse sucré ? je suis curieuse ! faudra que je vois ça...

aude a dit…

C'est vrai que ça surprend, mais le prix en France me surprends aussi, je pensais qu'en Allemagne les prix étaient plus élevés. Je vais immédiatement arrêter de véhiculer cette idée reçue !
Sinon, j'aurais dû prendre une photo de la chair, j'ai simplement oublié ! (l'étourderie est mon principal défaut)

Anonyme a dit…

Dans un autre contexte, "Süsse" peut vouloir dire "chérie" aussi.
Par exemple : Gute Nacht meine Süsse !

francis

mine a dit…

Aude, ich liebe Pomelo! (wären sie nur nicht so teuer, aktuell 1,99 euro)
Es gibt auch eine etwas kleinere und süssere Schwester von der Pomelo. Sie heisst SWEETIE und ich kann sie nur empfehlen.

Anonyme a dit…

ce matin je l' ai payé 0.75€ à Carrefour dans le pas de Calais
c 'est super bon!!