jeudi 18 septembre 2008

On rattrape les cours comme on peut...

Cette année, j'ai manqué le cours sur le Saint-Honoré. C'était très ennuyeux car ce gâteau est toujours et encore au programme du CAP Pâtissier - chocolatier et risquait - avec une faible probabilité tout de même - de tomber à l'examen. Mais j'avoue que sinon, ça ne m'avait pas plus gênée que ça de manquer le cours.
J'avais sans doute un a priori négatif, je lui trouvais un air plus que désuet à ce fameux Saint-Honoré qui, paraît-il, avait et a encore parfois une place de choix sur la table des déjeuners familiaux du dimanche (heureusement, pas chez moi !).
Pour la petite histoire, rappelons juste que l'origine de ce gâteau remonterait à 1847. Il serait une création de monsieur Chiboust (du même nom que sa fameuse crème). Le gâteau d'origine aurait ensuite été modifié par Auguste Julien qui profita de l'arrivée de la poche à douille pour former la couronne de pâte à choux sur le fond de pâte que l'on connaît aujourd'hui.

Mais bon, le CAP passé (sans Saint-Honoré heureusement), comme je suis une élève sérieuse (bien que pas toujours assidue, la preuve...), je me suis dit qu'être pâtissière sans avoir la moindre expérience du Saint-Honoré, ça ne le faisait pas. J'ai donc décidé de combler cette lacune d'une façon ou d'une autre. Mais faire un Saint-Honoré ne m'emballait pas et je n'avais pas envie d'imposer ça à mon cobaye préféré (même si lui aurait sans doute aimé que je le lui impose !). Après un aperçu théorique, je me suis dit qu'il fallait quand même passer à la pratique, tant pis, il faut savoir faire des sacrifices parfois... Mais...

J'avais depuis longtemps envie d'aller dans une boulangerie - pâtisserie parisienne dont beaucoup disaient du bien. Et bien voilà, c'est fait, je suis passée à la pratique : j'ai goûté le Saint-Honoré... à la mûre et à la violette de la boutique Des Gâteaux et du Pain. Très belle entrée en matière avec ce pauvre gâteau qui avait si peu de grâce à mes yeux !






Je vous laisse découvrir d'autres photos de cette belle boutique et de ce qu'on peut y acheter sur le blog de Caroline Mignot et sur celui de Christophe Michalak qui connaît bien Claire Damon, la jeune femme talentueuse qui est derrière tout ça.

4 commentaires:

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Grâce à toi, j'ai retrouvé l'adresse de cette pâtisserie et je compte bien y faire un tour en fin de moi. J'ai un faible pour les gâteaux désuets.

lilizen a dit…

Oh que j'ai envie de choux à présent !
Et maïtrises-tu le St Honoré maintenant ?
Quelle belle pâtisserie que celle de Des gâteaux et du pain...Pas encore vue, seulement en photos...ça fait drôlement envie...
bizz' !

Flo Bretzel a dit…

Voilà une jolie adresse que je réserve pour mon prochain séjour parisienne. En, plus j'ai repéré qu'elle fait des religieuses Caramel au beurre salé, mon parfum préféré...

Clémentine a dit…

Je ne suis pas fan de saint honore moi non plus... mais alors là, à la mûre ça donne vraiment envie de goûter! Il faut que j'aille rendre une petite visite à cette patisserie ;-)