vendredi 14 avril 2006

Mon ami le carvi

J'ai un ami qui s'appelle carvi. Cet ami a eu une vie passionnante et ce n'est pas fini.
Chez les Egyptiens, le carvi chassait les mauvais esprits, chez les Romains, on en mettait dans le pain, au Moyen-Age, le carvi rentrait dans la composition des philtres d'amour (comme beaucoup d'autres trucs qui ne marchent pas, mais au moins, lui, il a bon goût...). Petit à petit, mon ami le carvi s'est tout naturellement fait une petite place dans les cuisines du monde et dans la mienne évidemment.
Il accompagne parfois le fromage (le munster, mais surtout le gouda - j'ai une dent contre le gouda en ce moment... mais s'il contient du carvi, alors ça me le rend un peu plus sympathique), on le retrouve dans certaines boissons alcoolisées (aquavit, schnaps et autre gin - je dis ça pour ceux qui boivent...), ou encore dans de nombreux plats de viandes d'Europe de l'Est et du Nord. Il occupe également une place de choix dans la cuisine indienne.
On mange les graines de carvi moulues ou entières, ses feuilles parfois et il paraît que ses racines cuites au four sont excellentes.
Pour le moment, je n'ai essayé que les graines. Leurs arômes sont multiples : légèrement poivré, anisé, le carvi rappelle aussi le fenouil et l’eucalyptus.

Ses cousins germains, messieurs cumin et persil sont très fiers de sa réussite. Surtout que notre ami carvi n'a pas mis tous ses oeufs dans le même panier puisqu'il exerce aussi dans le domaine de la santé (sans doute pour se faire pardonner son incitation à l'alcool - voir plus haut) : mâcher ses graines donne une bonne haleine et aide à la digestion et on retrouve notre ami dans la composition de certains dentifrices (apparemment pas dans le mien, vous vous doutez que j'ai vérifié !) et certains médicaments pour enfants.





Risotto d'asperges et de fèves au carvi
Pour 2 personnes
100 g de riz arborio
250 g d'asperges vertes
150 g de fèves
5 cl de vin blanc sec
1 échalote
45 cl de bouillon de volaille
20 g de parmesan râpé
15 g de beurre
1 c. à c. de graines de carvi
huile d'olive
sel

Plongez les fèves 1 minute dans l'eau bouillante salée. Egouttez-les. Epluchez-les quand elles sont refroidies.
Dans une grande casserole, faites fondre le beurre. Faites-y revenir l'échalote finement hachée pendant env. 1 minute. Jetez le riz en pluie dans la casserole. Salez. Mouillez avec le vin. Laissez cuire 2 minutes en remuant.
Ajoutez le quart du bouillon ainsi que les graines de carvi. Quand tout le bouillon est absorbé, ajoutez-en à nouveau un peu, en plusieurs fois, jusqu'à avoir tout mis.
Pendant que le riz cuit, épluchez puis coupez les asperges en petits tronçons. Mettez les pointes de côté.
Dans une poêle et à couvert, faites cuire les tronçons d'asperges dans un filet d'huile d'olive. Salez. Au bout de 6-7 minutes, ajoutez les pointes et les fèves. Poursuivez la cuisson jusqu'à ce que les pointes soient tendres.
Quand le riz est cuit (env. 20 minutes), ajoutez-y le parmesan et les légumes.
Mélangez, rectifiez l'assaisonnement et servez.

11 commentaires:

mercotte a dit…

j'aime bp le carvi moi aussi !
Sympathique petite recette printanière !

Anonyme a dit…

miammm, ça m'a l'air délicieux
Mis à part le bouillon de volaille, c'est une recette pour végétariens!
Danielle

Papilles et Pupilles a dit…

moi aussi j'aime beaucoup. J'en mets dans le pain ;)

aude a dit…

Danielle, tu peux remplacer par du bouillon de légumes.
Anne, ça ne m'étonnes pas de toi !

Christine a dit…

Carvi ou cumin?
En Hollande, le Gouda est surtout au cumin ("komijnekaas"), à moins que les Hollandais ne fassent pas la différence entre le carvi et le cumin? Ce sont des saveurs extrêmement proches, il faut dire. Plus proches que carvi et persil, en tous cas. Et pour le munster, est-ce toujours avec du carvi qu'il est traditionnel de le servir ou avec du cumin? Ou les deux? J'avoue que je croyais avant de te lire que c'était le cumin.
Je me demande, parce que j'ai choisi le cumin pour ma tagiflette, (une tartiflette un peu tagine sur les bords, aux citrons confits, qui intègre du munster). Du coup je ne sais plus si ça n'aurait pas dû être du carvi! Je crois que je vais m'offrir du carvi pour mieux réfléchir à tous ces graves problèmes que tu soulèves.

Fabienne a dit…

Oh là je ne connais pas bien le carvi mais ton risotto m'offre l'opportunité de mieux connaissance avec ton ami, carvi ...

soizicuisine a dit…

j'ai fait de l'Ommok Houria pour ce midi et j'en ai justement mis dedans. Bis'

aude a dit…

Christine, le cumin, le persil et le carvi sont des cousins botaniques. D'ailleurs, on appelle aussi le carvi "cumin des prés". Avant, je mangeais toujours le munster avec le cumin, mais j'ai commencé à le remplacer par le carvi de temps en temps. Tu verras, c'est bien aussi. Après, les traditions, je ne les connais pas vraiment. L'important c'est que ça te plaise, non ?
Soizic, je file dans ta cuisine pour voir ton Ommok Houria...

anne a dit…

J'adore le risotto aux asperges mais n'ai jamais essayé avec le carvi! tu mes donnes bien envie d'essayer!

feeling a dit…

je crois que je vais me laisser tenter aussi!
Merci!
Très instructif, je ne connaissais pas la diff entre carvi et cumin!

feeling a dit…

j'ai fait ce risotto ce soir et .... y en a plus! Les enfants avaient des petits copains à dîner et ils ont tout mangé!!!!
Simple, facile et délicieux!
Merci, elle part dans mon blog!
feeling