mardi 4 octobre 2005

Les coings...

Ils ont fait leur entrée sur les marchés, alors profitons-en. Crus, ils sont velus, biscornus, amers et durs comme du bois. Cuits et accommodés d'un peu de sucre, ils dévoilent leurs arômes et régalent les gourmands en pâte de fruit, en gelée, en confiture... à vous de choisir comment vous les préférez. Moi, je les adore en gelée, alors ce sera le sujet du jour.



Un spécimen rapporté du marché et qui m'a fait penser à un manchot empereur...




Gelée de coing à la cardamome

coings
sucre
eau
gousses de cardamome
les proportions sont indiquées ci-dessous




Le petit truc vert en haut du pot, juste en-dessous du couvercle,
c'est une gousse de cardamome qui fait la planche.




Frottez les coings pour les débarrasser de leur duvet. Lavez-les puis séchez-les. Armez vous d'un bon couteau puis coupez les coings en morceaux sans les peler. Otez les parties abîmées. Retirez les coeurs et les pépins et mettez-les dans un torchon noué (choisissez un tissu aux mailles pas trop serrées).
Dans une casserole, mettez la chair des coings et le torchon. Versez de l'eau jusqu'à presque recouvrir les coings et faites cuire sans couvrir sur feu moyen pendant 35 à 40 minutes (les coings doivent être tendres).
Egouttez les coings et pressez bien le torchon avec les pépins dedans pour en extraire le maximum de pectines, d'arômes et de jus.
Dans le jus ainsi recueilli, mettez à infuser quelques gousses de cardamomes légèrement écrasées (j'en ai mis 4 pour 40 cl de liquide). Laissez refroidir.
Ajoutez le sucre (j'ai mis 300 g de sucre pour 45 cl de jus).
Portez à ébullition et comptez 12-13 minutes de cuisson après les premiers bouillons. Remuez de temps en temps. Pour savoir si votre gelée est assez cuite, faites le test de la goutte qui fige sur une assiette froide. Si elle ne fige pas, poursuivez la cuisson 2-3 minutes mais pas plus sinon le goût des coings risque d'être altéré.
Mettez en pot avec les gousses de cardamomes.


Pour vous donner une idée, j'avais 1 kg de coings non épluchés et j'ai obtenu 1 pot moyen de gelée. Le rendement n'est pas terrible, mais le goût... et puis, ce n'est qu'un avant-goût justement car avec la pulpe des coings, qu'est-ce qu'on fait ??? de la pâte de coing ! et ça aussi, c'est terrible ! le suite demain...

6 commentaires:

San a dit…

Oh la la !!! J'adore les coings et la cardamome. Promis, cet automne, je teste ta recette. Merci ;)

Elvira a dit…

Et bien, pour moi qui en ai plein, voilà une belle recette!

mercotte a dit…

Moi j'avais aussi bp de coings et donc j'ai plein de gelée aux épices, avec entre autres de la cardamome et avec la pulpe j'ai fait bp de pâte de coing aussi ! là maintenant ça suffit,
J'ai fait un peu + simple que toi ! j'ai recouvert mes coings d'eau à hauteur, j'ai cuit 20mn dans ma cocotte minute, j'ai récupéré le jus sans salir de torchon j'ai mis 700g de sucre pour 1kg de jus , et la gelée a très bien pris, elle a une belle couleur dorée, en fait j'adore la couleur des coings cuits !

saveurs sucrees salees a dit…

Très belle recette...mais cette année pas de gelée de coings pour moi...j'attends celle de ma mère ! Pas folle...

brigitte a dit…

toi aussi !!! franchement vous me faites trop envie avec vos coings, moi qui adore ça !!
profites en bien, surtout

aude a dit…

Elvira, Mercotte, petites veinardes... un jour, moi aussi j'aurai un jardin plein de coings...
La couleur des coings cuits, celle de la gelée, celle de la pâte... moi aussi j'adore, ce sont les couleurs de l'automne.
Véronique, ça c'est futé !
Brigitte, c'est vrai qu'en Guyane tu n'en trouves pas... régale-toi au moins les yeux alors.